ECO-DIALOGUE

l'ECO-DIALOGUE : Faciliter la prise d'émotion pour développer une prise de conscience ECOLOGIQUE et une résilience psychique

Le défi climatique et la crise écologique nous demandent de changer de comportement, très vite. Pour pouvoir changer de comportement, il faut non seulement désirer changer et avoir une motivation puissante vers un futur positif et meilleur, mais il faut aussi faire face aux émotions qui nous maintiennent dans le déni ou le découragement. Trop souvent ce sont des freins psychologiques très puissants qui empêchent l’évolution des comportements et favorisent le statut quo. Donner des conseils, règlementer, inciter, n’est souvent pas suffisant et peut déclencher des résistances farouches au changement.

 

D'autre part, le réchauffement climatique, la crise du Covid19, la destruction des écosystèmes et les possibilités d'un effondrement rapide de nos sociétés thermo-industrielles provoquent une multitude d'émotions difficiles, un "mal de terre", (la solastalgie, ou collapsalgie*) ou encore un burnout écologique d’épuisement. Le climat suscite une peur inédite car elle est planétaire. Les conséquences émotionnelles sont très diverses et vont du déni (climato-sceptique) à la colère, la révolte, l’anxiété, l’angoisse, la peur, la panique, ou même la paralysie. Les activistes après un certain temps s’épuisent devant l’ampleur de la tâche, et peuvent tomber dans le découragement, le désabusement et la négativité.

En tant que professionnelle de l'accompagnement et de l'agilité émotionnelle et comportementale par le théâtre et le Dialogue Intérieur (spécialiste et créatrice du Voice Dialogue Acting), et interpellée personnellement par l’effondrement écologique, j’ai développé l’Eco-dialogue, un atelier ludique d’agilité et d’intelligence émotionnelle pour faciliter la prise de conscience, le changement comportemental, et la résilience émotionnelle nécessaire au défi climatique et à la transition écologique.

 

Comme le dit Pablo Servigne, faciliter la « prise d’émotion » permet de développer une « prise de conscience » plus rapide et donc un changement de comportement et une meilleure résilience psychique.

 

Ateliers de groupe et/ou des sessions individuelles :

 

Pour qui ?

  • Des activistes écologistes ou membres des mouvements de la Transition
  • Des personnes sensibilisées à l’écologie ou à l'effondrement
  • Des personnes devant/voulant changer de métier ou de vie à cause de la transition écologique et du changement climatique
  • Des responsables de la transition écologique au niveau régional et local
  • Des responsables du dialogue social en rapport avec la transition écologique
  • Des étudiants (16 ans et +) qui s'interrogent sur leur avenir à cause du changement climatique et des destructions de la Nature.

Dans les ateliers et sessions d’Eco-Dialogue, nous rencontrons une variété de personnages comme par exemple ceux-ci (parmi d'infinies possibilités) :

Avec un Jeu de cartes qui permet d’accompagner l’expression des émotions associées :

  • Le SCEPTIQUE (c'est faux, tout va bien, il n'y a pas vraiment de problème)
  • L'AQUABONISTE (à quoi bon faire quoi que ce soit, tout est déjà foutu, profitons de ce que nous avons)
  • L'OPTIMISTE (ILS trouveront quelque chose pour nous sauver, ça va finir par s'arranger)
  • L'ACTIVISTE (il faut tous faire quelque chose, recycler, s'engager, devenir végétarien, manifester, signer des pétitions, faire des actions de désobéissance civile)
  • Le REBELLE (Il faut détruire ce monde industriel monstrueux)
  • Le MISANTHROPE (Tout est foutu et c'est la faute des humains qui sont tous mauvais)
  • Le PESSIMISTE (tout est foutu, nous allons tous mourir)
  • Le COUPABLE (c'est de notre faute, notre génération, j’aurais pas du prendre l’avion si souvent)
  • Le COLLAPSOLOGUE (tout va s'effondrer, et nos sociétés aussi et c'est tant mieux, on va créer un monde nouveau)
  • Le SURVIVALISTE ( tout va s’effondrer et il faut se préparer, chacun pour soi et pour les siens en autarcie)
  • Le TRANSITIONNEUR (C’est formidable nous allons créer ensemble un monde nouveau, d’entraide, de paix, d'amour et de partage)
  • Le CONTEMPLATIF SEREIN (on n'y peut rien, il ne reste qu'à vivre le présent et contempler les changements qui arrivent le plus sereinement possible, en méditant)
  • Le RESILIENT (on va s'adapter et survivre quoi qu’il arrive) etc....

Cette liste n'est bien sûr qu'une liste d'exemples non exhaustive.

 

Les émotions facilitées au cours de l’atelier sont multiples et souvent très contradictoires. Les traverser et faire l’expérience consciente des tiraillements intérieurs permet de développer un processus de prise de conscience, une prise de recul lucide, pour mieux comprendre l’autre, débloquer les freins au changement de comportement, et apprendre une agilité émotionnelle face au défi écologique et climatique.

L’Eco-dialogue permet le dialogue avec soi-même et avec l’autre. Il favorise la résilience émotionnelle.

 

*le terme de solastalgie fut proposé par Glaway et Al 2019 et celui de collapsalgie par Charline Schmerber en 2020

 

Des CERCLES DE PAROLE GRATUITS ET REGULIERS SONT ASSURES En Ligne et au Pays Basque.. Les Ateliers et Sessions individuelles sont possibles en ligne ou a Ciboure-Socoa (Pays Basque) et Paris.